Roman

Ainsi soit-il! les confessions d'un gamer

Il a 24 ans.

C'est un Gamer, un Geek, un GamesAddict. Dans ce domaine, il est très bon.

Excellent, même.

C'est aussi un hacker. Là aussi, il fait très fort. Par contre, il n'aime pas bosser, que ce soit pour étudier ou simplement pour gagner sa croûte. Il n'aime pas non plus vivre au milieu des gens. Sa passion, c'est le virtuel, c'est de vivre les réalités des mondes imaginaires.

Il n'aime pas perdre. Il aime gagner. Il aime tricher, aussi.

Mais au fait, qui est derrière cette entreprise aux moyens visiblement illimités qui le paie par centaines de milliers de dollars pour jouer dans une villa isolée au coeur d'un désert afin d'analyser toutes ses réactions cérébrales, avec comme seule compagnie une escort girl - une différentes chaque mois - et un superviseur qui l'aide à optimiser ses représentations mentales?

Quel est le but de cette société qui l'a poussé à commettre des actes suffisamment répréhensibles - irréparables, même - pour l'amener dans un confessionnal – lui qui n'a jamais vraiment cru ni en Dieu ni en Diable - afin de trouver auprès d'un homme d'Église un semblant de paix intérieure ?

« Ainsi soit-il! » est le premier roman d'une trilogie : « Les chroniques du cloud »

disponible dès le 26.09.2020

Dimanche 09 novembre 2014. L'astrologue Jean-Baptiste Moren est retrouvé assassiné dans son appartement par sa meilleure amie, Sybille. Rien n'a été volé. On ne lui connaît aucun ennemi déclaré. Sur les lieux, quelques maigres indices : trois tasses utilisées, des résidus de stupéfiants sur une table, un bouton perdu entre deux dossiers coincés sous le corps du défunt et une inscription sur un post-it, révélant un nom, Solumane, ainsi qu'une heure, 14h30, celle de sa mort.
L'inspecteur Roman Reinhart et sa collègue Natacha Krieg mènent l'enquête, à la recherche d'un hypothétique journal intime dans lequel ils espèrent trouver les indices les menant au meurtrier. Ils seront confrontés à d'étranges questions : 
    Le Christ est-il l'une des nombreuses émanations de Lucifer ?
   Le Graal a-t-il réellement été caché dans la basilique médiévale de Valère  qui domine leur ville ?
Pourquoi tant de gens s'intéressent-ils à des lettres du 16e siècle, volées dans cette même église, adressées à un thaumaturge et à un ouvrage légendaire, le livre de Flagetanis, qui révélerait la clef des secrets du Saint-Graal? 
Sommes-nous tous, comme se le demande l'inspecteur Reinhart, « des pantins suspendus aux fils de notre destin? »

 
 

© 2017 Michel Cretton - Station Five Avenue. Créé avec Wix.com